Ile De France / Emploi

Emploi

 
Chercher
 
Désolé ! Il n'y a pas encore d'annonces ici.
Retour accueil

Emploi aussi dans la presse :

Martyrs - Alexandre
Alexandre mène une vie banale, partageant son temps entre les jeux vidéo et son emploi à mi-temps. Démissionnaire de la fac d’histoire, sa plus grande ambition est de battre les scores de ses amis. Pourtant, une simple succession de hasards va le conduire à découvrir l’un des plus grands secrets de l’humanité. Dès lors, un nouveau monde de mystères s’ouvre à lui. Jusqu’où sera-t-il prêt à aller pour assouvir sa curiosité ?
Cliquez pour en savoir plus
Ce qui est arrivé aux Kempinski
« Mon âme, dit-elle. Mon âme, que vaut-elle ? Mon âme est une liste de courses. Mon âme est une déclaration d’impôts, un bulletin de notes au bas duquel ne figurent pas d’encouragements. Mon âme est le mode d’emploi du lave-vaisselle remplacé depuis huit ans, un bordereau de la poste datant de trois mois (le paquet est reparti, mais où, et que contenait-il ? Une rivière de diamants, sans doute). Mon âme est pleine de “Bonjour, madame”, “Au revoir, madame”, elle est salie par les corvées, corrompue par la fatigue de jours sans héroïsme, sans passion, sans péril. »Qui parle ainsi ? Une femme à qui le diable a proposé un pacte. Mais le diable ferait bien de se méfier : dans le monde d’Agnès Desarthe, qui perd gagne, l’oubli est source de mémoire, les enfants engendrent leurs parents et le châtiment précède la faute.En 14 histoires étourdissantes, Agnès Desarthe rend visible ce qui se cache derrière ce qui nous semble le plus familier. Comme une trame secrète où viendrait s’inscrire le paradoxe qui gouverne notre vie. Un sens constamment perdu, et retrouvé.
Cliquez pour en savoir plus
Ce qui est arrivé aux Kempinski
« Mon âme, dit-elle. Mon âme, que vaut-elle ? Mon âme est une liste de courses. Mon âme est une déclaration d’impôts, un bulletin de notes au bas duquel ne figurent pas d’encouragements. Mon âme est le mode d’emploi du lave-vaisselle remplacé depuis huit ans, un bordereau de la poste datant de trois mois (le paquet est reparti, mais où, et que contenait-il ? Une rivière de diamants, sans doute). Mon âme est pleine de “Bonjour, madame”, “Au revoir, madame”, elle est salie par les corvées, corrompue par la fatigue de jours sans héroïsme, sans passion, sans péril. »Qui parle ainsi ? Une femme à qui le diable a proposé un pacte. Mais le diable ferait bien de se méfier : dans le monde d’Agnès Desarthe, qui perd gagne, l’oubli est source de mémoire, les enfants engendrent leurs parents et le châtiment précède la faute.En 14 histoires étourdissantes, Agnès Desarthe rend visible ce qui se cache derrière ce qui nous semble le plus familier. Comme une trame secrète où viendrait s’inscrire le paradoxe qui gouverne notre vie. Un sens constamment perdu, et retrouvé.
Cliquez pour en savoir plus