Ile De France / Animaux / Chats

Chats

 
Chercher
Désolé ! Il n'y a pas encore d'annonces ici.
Retour accueil

Animaux aussi dans la presse :

Je révise les expressions anglaises aux toilettes
D’après une très sérieuse étude, vous passez trois ans de votre vie aux toilettes. Et si vous en profitiez pour apprendre les expressions anglaises les plus emblématiques ? Ici, pas de leçons barbantes. Avec cette méthode hilarante, vous saurez en un rien de temps parler comme un véritable british et faire illusion en toutes english circonstances. Découvrez par exemple : ● I have a frog in my throat. J’ai un chat dans la gorge. Traduction débile : J’ai une grenouille dans ma gorge. ● It’s raining cats and dogs. Il pleut des cordes. Traduction débile : Il pleut des chats et des chiens. ● Hold your horses! Sois patient ! Traduction débile : Tiens tes chevaux ! + Des exemples d’utilisation tirés de vos séries préférées en VO ! Une vraie méthode de fainéants, diablement efficace !
Cliquez pour en savoir plus
Éloge du chat
« Je voudrais vous parler d’un personnage omniprésent dans la littérature. Un personnage discret et remarquable, connu de tous et mystérieux ; arriviste peut-être, il sait aussi séduire et fasciner. Le chat est ce personnage aux formes multiples, infiniment flexible. Comment se douter qu’un être si petit, si familier, avait investi les listes des dramatis personae ? Son animalité, les masques variés avec lesquels il se déplace dans les œuvres ne le rendent pas moins prépondérant dans les romans que dans la poésie ou le cinéma. Prépondérant, mais si délicat à cerner qu’il me fallait en faire un livre. Je n’étais pas au bout de mes découvertes. Se pouvait-il, pour paraphraser Rilke, que je prétendisse connaître les chats avant d’avoir écrit sur eux ? » S. H.
Cliquez pour en savoir plus
Éloge du chat
« Je voudrais vous parler d’un personnage omniprésent dans la littérature. Un personnage discret et remarquable, connu de tous et mystérieux ; arriviste peut-être, il sait aussi séduire et fasciner. Le chat est ce personnage aux formes multiples, infiniment flexible. Comment se douter qu’un être si petit, si familier, avait investi les listes des dramatis personae ? Son animalité, les masques variés avec lesquels il se déplace dans les œuvres ne le rendent pas moins prépondérant dans les romans que dans la poésie ou le cinéma. Prépondérant, mais si délicat à cerner qu’il me fallait en faire un livre. Je n’étais pas au bout de mes découvertes. Se pouvait-il, pour paraphraser Rilke, que je prétendisse connaître les chats avant d’avoir écrit sur eux ? » S. H.
Cliquez pour en savoir plus